Jump to content
ninik

7th Sea Seconde édition : A la découverte de Thea

Recommended Posts

Regardez ce que je viens de recevoir, juste à temps pour préparer mon scénar ! La description d'Eisen et de Vodacce (entre-autre ^^)

nations of théah vol 2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acte VII : Une petite fille modèle

 Après avoir mis nos affaires en ordre, nous voilà en route vers le pays Vodacce avec une étape au château de l’Eisenfurst Heilgrund. Contrairement à nous, le pays à l’air triste de nous voir partir puisque nous subissons une pluie drue et continue.

Au troisième jour de notre périple, alors que la nuit tombe, nous faisons halte à l’orée d’une forêt quand des bruits de combat arrivent à nos oreilles. Rolf , Eleanor et Bjorn se précipitent pour investiguer pendant que Théophraste garde les bagages et prépare les bandages. Nos amis découvrent une dame en train de combattre une bande de zombies. Pas une damesoille en détresse mais une femme bardée de fer qui fait plus que se défendre. Une fois les monstres éliminés, elle se présente sous le nom de Wilhelmina Rapp. Elle nous propose de passer la nuit chez son ami Austyn qui a une cabane dans la forêt.

En cours de route, nous sommes attaqués par des molosses. Voilà un bois fort mal fréquenté en tout cas. Une fois rendu, nous sommes accueillis par un homme visiblement fatigué. Wilhelmina nous révèle qu’il a une petite fille malade. Théophraste l’ausculte et propose de lui préparer un remède. Mais Austyn semble très réticent à le laisser faire ce qui met la puce à l’oreille du bon docteur. Du coup, il décide de ne rien manger ou boire qui soit offert par le drôle. De plus, il place des bouteilles devant la porte de la pièce où nous dormons.

Bien lui en prend, puisqu’Austyn les renverse alors qu’il se glisse, un couteau de boucher à la main, avec l’intention évidente de nous égorger. Réveillé par le bruit, Théophraste s’empresse de planter une aiguille dans le fondement de ses compagnons pour les faire quitter les bras de Morphée. Le faquin, fort déçu de nous voir prêts au combat, nous avoue avoir massacré tous les habitants de la région afin de satisfaire la créature qui a pris possession de sa fille et la maintient en vie. Il comptait faire de même avec nous, mais doutant de l’issue du combat, offre de nous laisser partir.

Nous refusons évidemment et nous lançons à l’attaque. Mais nous voyons avec horreur toutes les blessures que nous parvenons à lui infliger par balles, poings ou lames, se refermer presqu’aussi vite que nous lui administrons. Plus inquiétant encore, de nombreuses griffes commencent à râcler la porte et les fenêtres. Comprenant que nous serons bientôt submergés, Rolf se glisse jusqu’à la chambre et met fin aux souffrances de l’enfant. Au moment de son trépas, une fumée noire s’échappe de sa bouche et les créatures se retirent. De son côté, Alvyn tombe à genous en pleurs. Voyant que  personne ne fait rien pour le neutraliser, Théophraste s’empare d’un pistolet de Wilhelmina et met un terme à la vie du meurtrier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous devons donc choisir entre tempête, naufrage, pirates et monstres marins ou brigands, seigneurs fous et usure des semelles... Voilà un choix bien cornélien, Oh grand Meujeu, dur mais juste.

Pour parler factuel, combien de temps nous prendrait chaque itinéraire ?

Edited by LordJagged

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors par mer, il faut compter une dizaine de jours depuis Five Sails, et avant cela une vingtaine de jours depuis Heilgrund. Oui, l'âne peut venir sans être mangé par l'équipage, ce ne sont pas des sauvages, vous restez non-loin des terres, tout ça

Par terre une cinquantaine de jours, parce que les routes vodacce seront améliorées par rapport à l'Eisen

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Théophraste vote pour la voie maritime, sauf si les informations de Damasque l'oblige à aller à l'autre bour de Vodacce.

Acte VIII : Le meilleur des mondes

 Pluie et temps maussade nous accompagnent durant le reste de notre voyage jusqu’à Heilgrund. A notre arrivé, nous avons la joie de découvrir une ville ordonnée avec des gardes efficaces et polis. Cela nous change agréablement de Freiburg. Nous nous installons à l’auberge de « LImperator » qui nous offre un cadre luxueux pour effacer les fatigues du voyage.

Après une bonne nuit de sommeil, Bjorn part chercher un travail dans une forge locale pendant que les autres se rendent au château de l’Eisenfurst. Nous sommes reçus par le secrétaire Wensel qui nous apprend que Damasque a été chassé après avoir essayé de voler un livre de la bibliothèque du castel. Nous aurions souhaité rencontré le bibliothécaire qui était le seul à fréquenter Damasque et qui pourrait nous dire où il est parti, mais on nous apprend qu’il est dans les geôles à attendre son jugement quant à sa négligence. Cette faute mineure risquant de lui coûter ses mains ou quelques autres appendices. Il apparait que l’Eisenfurst Heilgrund fait régner un ordre de fer sur la région, conseillé uniquement par son confesseur, Don Felipe, qui est également évêque des lieux et inquisiteur.

Nous nous rendons ensuite à l’église pour parler à l’évêque, mais celui-ci est trop occupé et nous devisons avec un prêtre qui semble plutôt extrémiste. Alors que nous sortons de l’église, nous avisons un groupe de garde escortant un ecclésiastique qui se rend au château. A son retour, nous l’interceptons et faisons la connaissance de Don Felipe qui nous invite dans son bureau. La conversation nous permet de découvrir un homme tout aussi dur que l’Eisenfurst.

Le lendemain, Bjorn retourne à la forge alors que Théophraste et Eléonore se rendent au dispensaire pour travailler. L’œil acéré de Théophraste lui permet de repérer le Dr Schweiner comme étant un délateur. Eléonore le distrait ce qui permet à Théophraste de s’entretenir avec le Dr Oliver. Celui-ci nous apprend que Damasque  n’a jamais quitté le château, il doit donc être détenu dans la prison. Il sait également que Don Felipe détient un plan des lieux. Finalement il peut nous mettre en contact avec une servante qui travaille dans la maisonnée de l’Eisenfurst.

Le jour suivant nous trouve à l’église à assister à la messe dite par Don Felipe. Rolf profite de l’office pour se glisser jusqu’au bureau de l’évêque déguisé en prêtre afin de dérober les plans du château, prétextant de devoir venir chercher la croix du prélat pour passer les gardes. Une fois ces documents entre nos mains, nous rencontrons la servante qui accepte de laisser une fenêtre ouverte afin que nous puissions nous glisser dans le château nuitamment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acte VIII bis : Le meilleur des mondes

Nous dormons encore une fois à l’auberge avant de quitter la ville au vue et au su de tous. Après avoir mis nos affaires en sécurité dans un village des alentours, nous revenons sur nos pas pour nous glisser dans la place sous le regard des étoiles. Grâce aux plans du castel, nous trouvons promptement les geôles qui s’avèrent bien pleines et avec des barreaux inhabituellement solides. Damasque nous enjoint de ne pas libérer les prisonniers car l’Eisenfurst a pratiqué des expériences sur eux afin de les transformer en loup-garous ou en vampires. Ceci afin de se constituer une arée pour devenir Kaiser. Le pauvre Xavier nous parle de la raison de sa triste situation. Il a consulté un ouvrage qui parle d’un objet Syrneth capable de soigner n’importe quel mal. L’artefact a été découvert par une exploratrice du nom de Natalia qui l’a remis à son commanditaire, le Prince Vincenzo Caligari.

A ce moment, l’évêque, quoique ce scélérat déshonore complètement ce titre, et ses gardes surgissent. Après une course poursuite échevelée dans le château, nous parvenons à fuir et décidons de nous rendre à Caligari afin de trouver l’artefact qui nous permettra de soigner ces malheureux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acte IX : Cent lieues sur les mers

Pour une fois, le voyage jusqu’à Five Sails se passe sans anicroches. Nous nous installons à l’auberge de la « Balena Pacifica ». Alors que nous dînons, nous repérons une transaction louche. Durant la nuit, Théophraste est tiré des bras de Morphée par un bruit suspect venant de la chambre d’à côté. Quelqu’un a crocheté la porte mitoyenne. Accompagné de Bjorn, Théophraste surprend un individu en train de voler des documents. Le malandrin s’enfuit par les toits, poursuivit par Bjorn qui finit par le rattraper et le vaincre en duel. Pendant ce temps, le docteur Ribera parcourt les documents qui disent que le capitaine Antonio Lucani, commandant du « Cabalo de Honor » transporte des membres du Collège Invisible et des Filles de Sophia jusqu’au Nouveau Monde.

Alors que Bjorn revient, le locataire de la chambre arrive et se présente comme étant le capitaine Lucani qui s’avère être particulièrement hostile aux Filles de Sofia. Il s’avère que l’individu était là pour piéger le capitaine avec ces documents compromettants. Pour nous remercier, Antonio Lucani nous offre de nous conduire jusqu’ Mondavi.

Après quelques jours de mer, nous sommes interceptés par un navire pirate commandé par le capitaine Orgonez. Bjorn le défie en duel et est à deux doigts de le terrasser. Tout semble perdu mais Théophraste parvient à faire croire aux pirates que notre Sainte Barbe est en feu et le capitaine Orgonez accepte de nous laisser partir dans la crainte de voir son navire endommagé par l’explosion de notre poudre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acte X : Chasse à l’homme

 A notre arrivée à Mondavi, nous nous installons à « L’Aquila Rosa ». Pendant que nous nous reposons, Bjorn part à la pêche aux informations. Le lendemain, nous nous réveillons tous au flanc d’une montagne avec juste nos vêtements et une arme. Alors que nous essayons de trouver le chemin de la cité, quel n’est pas notre surprise d’apercevoir un ours blanc. Quelques temps plus tard, nous entendons les bruits d’une chasse se rapprochant de nous. Nous décidons de rebrousser chemin pour conduire les chiens sur l’ours. Alors qu’Eleonore se cache pour surprendre nos ennemis et que Bjorn se prépare au combat, Théophraste s’avance et réussi à leur faire croire qu’il est l’oncle du roi de Castille venu incognito en Vodacce pour retrouver une parente du roi. Les canailles acceptent de le laisser partir lui et Eleonore. Par contre Bjorn doit être livré au conseiller spécial du Prince Mondavi. Ce qui nous oblige de nous débarrasser de cette clique.

Alors que nous débattons de la sagesse de chercher le « conseiller », un être vêtu tout de vert apparait. Il s’agit d’un Sidhe convoqué par Eleonore. Il nous apprend que le monstre de Bjorn est un dragon et que nous ferions mieux de détaler pour sauver nos vies car la Bête vient de s’envoler pour nous dévorer. Avant de s’éclipser, il nous fait boire une potion fée qui nous permet de courir plus vite que n’importe quel être humain. Notre fuite éperdue et magique nous permet d’échapper aux crocs avides de la Bête et Bjorn parvient à repérer une faille dans l’armure du Ver.

De retour à l’auberge, nous rassemblons nos affaires et nous mettons en route pour Caligari, bien décidés à y trouver une arme permettant d’abattre cette engeance du Démon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis trouvé du boulot (oui, champagne !) au minimum jusque vendredi !

Donc j'arriverai un peu en retard mardi, je finis à 18h le taf à Wandre, le temps d'arriver donc disons 18h30

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf, l'alcool est interdit à la station, mais on peut se prévoir d'aller boire un verre un mardi ou l'autre si vous voulez ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acte X Partim II : Le bal du Prince

 Le voyage jusque Caligari se passe sans problème, le Dragon n’étant visiblement pas enclin à nous poursuivre. Sur place, nous nous installons à « L’Archimède ». De notre discussion avec le tenancier, il apparait que rencontrer le Prince Caligari n’est pas aisé. Il nous apprend qu’un bal aura lieu d’ici quelques jours. Mais comment nous y faire inviter ?

Rolf, Eléonore et Théophraste se rendent à la Guilde des Explorateurs locale pour trouver de l’aide. Nous y sommes reçus par Domenico Bonifati qui accepte de nous aider après que nous lui ayons narré notre sauvetage de l’expédition Silber. Le lendemain, il nous invite chez lui et nous présente à Cesare Cabrini, noble ami de la Guilde, qui nous fera entrer au bal.

De son côté, Bjorn contacte son cousin Ragnar, marchand ayant épousé une noble Vodacce pour tisser des liens commerciaux entre leurs deux pays. Ragnar accepte de l’aider et lui révèle que le Prince est obsédé par la vie éternelle. Ensuite, bien que la tâche semble impossible, il commence à lui apprendre les bonnes manières. Il le met en contact avec xxx, noble marchand qui marchande âprement son aide pour le faire entrer au bal.

Et vient le soir du bal. Nous nous retrouvons tous avec nos plus beaux vêtements au milieu d’une foule de nobles plus apprêtés et prétentieux les uns que les autres. Voilà qui nous change de la poussière des chemins et du sang des ennemis. Bientôt, le Prince parait accompagné de son garde du corps qui n’est autre que Weisel. Le bougre étant parvenu à échapper aux Bernouilli. Rolf tente d’approcher le Prince sans grand succès. Nous improvisons donc une scénette qui narre notre combat contre le griffon de Freiburg, mettant en avant les capacités d’alchimiste de Théophraste. Cette histoire capte l’attention du souverain qui est rapidement convaincu que tuer le Dragon serait une bonne chose, à la fois pour la sécurité de ses domaines et pour les ingrédients permettant d’avancer sur le chemin de l’Elixir de Jouvence. Il nous confiera donc un artefact à même de blesser la Bête,  exigeant toutefois qu’un de ses cousins nous accompagne afin de veiller à ce que nous ne fassions bonne usage de l’arme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme ce que j'avais dit lors de la dernière séance. Je suis bien partis pour travailler tout juillet, et donc de ne voir mes enfants que le soir, je vais annuler les deux tables de juillet. Et comme en aout, j'ai mes joueurs qui partent à différentes dates, autant annuler aussi, et revenir en septembre, tout frais pour vous sortir des griffes de notre sympathique Prince Caligari

Share this post


Link to post
Share on other sites

ma fois, "sympathique" n'est pas le terme que j'aurai employé. "retors", "fourbe" ou "franchement pas net dans sa tête" me semblent tous trois plus appropriés.

sinon, on revient d'avoir tuer un dragon, il a peur de rien lui :-D perso, j'éviterai de courroucer des tueurs de dragons !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je le trouve sympathique^^

Et tu sais, un dragon, est-ce qu'il fait le poids face aux manipulations et à la fourberie d'un des plus grands Princes de Vodacce ? Tu ne devrais pas le sous-estimer ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne le sous-estime pas, je pense simplement qu'il y a des personnes plus intéressantes a trahir et moins dangereuses que des tueurs de dragon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, en tant que tueurs de dragons nous avons accumulés pas mal de prestige. Donc nous éliminer est une bonne chose puisque nous pourrions lui faire de l'ombre. Le seul problème c'est qu'il a besoin d'un Théophraste qui voudra bien travailler pour lui, ce qui nous donne un levier pour agir contre lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai reçu en papier le premier volume des Nations de Théah (Castille, Montaigne, Avalon, Vesten), ainsi que l'écran, les jetons de Héros et le deck de tarot Sorte. Autant vous dire que c'est carrément magnifique ! Vivement septembre, que je vous dévoile tout ça !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...