Jump to content
Sign in to follow this  
Volto

Demon the Fallen

Recommended Posts

Au commencement était le Vide.

Puis le Créateur créa les anges, liés à sa volonté.  Ceux-ci étaient répartis en sept maisons célestes et prirent part à la création de l'univers dans tous ses aspects : la matière, la mort, les astres, les océans, les plantes, … 

Lorsqu'ils créèrent l'homme, la plus aboutie de leur création, le Créateur posa deux commandements aux anges : aimer l'homme à l'égal de Dieu, mais ne jamais se révéler à lui.  Ces deux directives apparut bientôt comme contradictoires aux yeux des anges, d'autant que l'un d'eux, Ahrimal, eut une vision : celle d'une catastrophe dont l'homme serait le point central.  Il n'en fallait pas plus pour les décider à réagir.  Parmi eux, Lucifer, le plus proche du Créateur, enjoignit à obéir au premier des deux commandements : aimer l'homme par-dessus tout. 

Ils apparurent donc au premier homme et à la première femme et leur déclarèrent leur amour.  La réaction du Créateur ne se fit pas attendre : il maudit les Rebelles, clamant que leurs paroles et leurs actes avaient scellé irrémédiablement leur destin.  Sa colère fissura le monde et anéantit le Jardin d'Eden.  Les Déchus parvinrent à protéger l'homme du cataclysme, mais la guerre ne faisait que commencer. 

Un nouvel ordre émergea et les Déchus se répartirent en légions.   Alors que l'une façonnerait un nouveau monde pour l'homme, une autre poursuivrait la lutte contre Dieu et ses anges, une autre se consacrerait à protéger l'homme, …  Lucifer s'adressa à eux tous, les enjoignant à ne pas se lamenter devant ce monde de cendres, et à partir par-delà les terres pour bâtir des cités là où personne n'en avait jamais élevé.  De puissantes forteresses et d'immenses cathédrales sortirent de terrer.  Elles se nommaient Genhinnom, Dúdâêl, Tabâ'et, …  Les hordes célestes aussi bâtissaient des bastions dans les cieux : Sagun, Shamayin, Machonom, …  Nombres d'entre elles furent le théâtre de batailles entre anges et déchus, qui continuaient à s'affronter loin du regard de l'homme. 

C'est alors que la vision d'Ahrimal se concrétisa : n'ayant pu trouver un présent suffisant pour plaire à Dieu, Caïn tua son frère Abel.  Le premier meurtre fut donc commis par la main de l'homme.  Le sang avait été versé, non pour survivre, mais par amour, par haine et par colère.  Les Ténèbres descendirent sur le monde et Caïn fut banni de la lumière du jour pour son crime et condamné à répéter son geste jusqu'à la fin des temps. 

Cet évènement se répercuta aux confins de l'univers et la violence embrasa la création.  Les vraies batailles commencèrent alors, dans un déferlement de destruction.  Les Déchus avaient désormais les moyens de repousser les hordes célestes, mais le doute les tenaillait.  Était-ce pour cela qu'ils s'étaient rebellés ?  L'homme, finalement pas si parfait, méritait-il ce monde ?  Plutôt que de voir ce nouveau débat prendre une mauvaise tournure, Lucifer dispersa les légions et enjoignit chacun des Déchus à suivre sa voie, sans jamais oublier cependant que leurs actes étaient comptés. 

Les temps qui suivirent furent ceux des affrontements partout contre les anges et les cités célestes.  Victorieux sur tout les fronts, les Déchus se laissaient aller à la férocité la plus extrême, asservissant les ennemis capturés, torturant les prisonniers pour leur arracher des secrets, exploitant des savoirs interdits, ...  Dúdâêl devint un lieu de haine et de violence hantant encore inconsciemment les mémoires humaines.  Les hordes célestes réagirent proportionnellement en déchaînant les terribles Malhims, dont l'existence semblait se résumer à un seul but : détruire le plus déchus possible. 

Lucifer et ses fidèles, toujours dévoué à la protection des humains, voyaient cela se produire sans pouvoir rien faire pour l'arrêter.  Ne pouvant les forcer à arrêter (dans le cas contraire, Lucifer aurait agi en tyran, à l'image du Créateur), il effectua un voyage pour aller au contact de tous les Déchus et les rallier à nouveau à lui.  Ce fut une guerre civile entre Déchus, qui s'acheva par la victoire de Lucifer et la destruction de Dúdâêl, Tabâ'et et Kâsdejâ. 

Lucifer énonça alors la nouvelle voie : les Déchus seraient vénérés par l'homme comme des dieux, et la foi de l'homme s'opposerait aux cieux.  Ils allaient élever l'homme à son plus haut potentiel, et il hériterait de la terre, tandis que les Déchus récupéreraient leur véritable monde, à savoir le Paradis. 

Un nouvel âge d'or commença.  Profitant de l'affaiblissement des anges suite aux batailles précédentes, les Déchus enseignèrent à l'homme les secrets de l'univers et du Paradis.  Les cités humaines, parmi lesquelles Enoch, furent construites sans avoir rien à envier aux cités des Déchus.  Voyant l'homme bénéficier de tant de savoirs, un groupe de Déchus se mit à comploter, redoutant qu'il n'en vienne à ne plus avoir besoin d'eux.  Ce complot mena à la naissance des Nephilims, fruit de l'union entre Déchus et humains.  Mais cela s'avéra être une grave erreur : les Nephilims se révélèrent être des abominations n'aspirant qu'à la haine et à la destruction.  Lorsqu'ils cherchèrent à renverser les Déchus et à dominer le monde, Lucifer intervint et les détruisit. 

L'extermination des Nephilims fut un coup dur pour les Déchus, mais les choses ne tardèrent pas à s'aggraver encore.  L'homme vacilla sous l'effet des connaissances qui lui étaient dispensées.  La rébellion, la guerre, l'enseignement des Déchus, …  Trop et trop vite.  Une telle illumination submergea l'homme et entraîna la fragmentation des langues, la division en une multitude de tribus, …  L'homme était ainsi condamné à ne plus jamais constituer un seul et même peuple issus du même père et de la même mère.  Les Déchus allaient devenir des mythes et les âges passés des légendes.  A croire que l'ignorance était finalement tout ce à quoi aspirait l'homme. 

L'homme était privé de son destin divin, et les Déchus de la foi de l'homme.  Profitant de ce chaos, les anges passèrent à l'attaque aux quatre coins de l'univers. La cité de Genhinnom subit un siège de 40 jours et 40 nuits.  A la fin, les Déchus furent défaits et condamnés aux ténèbres éternels, à l'absence de tout, au vide absolu.  Aucun d'eux n'implora la moindre pitié du Créateur et ils furent précipités dans les Abysses, sous les yeux noyés de larmes de Lucifer enchaîné.  Tous s'inclinèrent devant lui avant de faire le grand saut.

Et lorsque les portes de l'Enfer se refermèrent, ce fut la stupeur pour les Déchus : Lucifer n'était pas parmi eux. 

Demon the Fallen permet d'incarner un de ces anges déchus.  Pour une raison inconnue, les Abysses parviennent de moins en moins à les retenir et ils peuvent alors revenir sur terre pour s'incarner dans les corps d'humains à l'esprit faible. 

Les maisons des Déchus sont les suivantes :

  • les Profanateurs (Defilers) : ils furent les Néréides, les muses gardiennes de l'inspiration. Aujourd'hui, les démons de cette maison sont des séducteurs, capables aussi bien d'inspirer l'obsession, la jalousie, que la compassion ou la vertu.
  • les Diables (Devils) : après la chute, les anciens messagers de Dieu se firent les champions de l'humanité. Aujourd'hui, ils abusent de leur charisme pour pervertir les humains, ou s'en servent pour tenter de sauver l'humanité.
  • les Dévoreurs (Devourers) : les combattants, qui furent à l'origine les anges chargés du règne animal. Sauvages, impulsifs, destructeurs ou protecteurs selon le choix qu'ils ont fait au moment de leur retour sur Terre.
  • les Fiélons (Fiends) : anciennement des oracles capables de voir le futur dans les étoiles, ils sont désormais les maîtres des cauchemars et des malédictions.
  • les Malfaisants (Malefactors) : alors qu'ils furent les artisans parmi les anges, ceux qui servent la cause de l'Enfer usent aujourd'hui de leurs pouvoirs pour créer des objets corrompus qu'ils offrent à leurs victimes.
  • les Fléaux (Scourges) : les anges du Firmament avaient la charge de donner la vie à ceux que Dieu choisissait. Maintenant, les démons de cette Maison sont capables aussi facilement de blesser que de guérir.
  • les Faucheurs (Slayers) : ils furent les anges de la mort, chargés de s'occuper des âmes de ceux qui venaient de décéder. Ils sont maintenant les maîtres des esprits et de la nécromancie.

Des factions diverses (Faustiens, Voraces, Lucifériens, …) viennent compléter le tout. 

De retour sur terre, les Déchus se retrouvent confrontés à leurs semblables - dont certains on emprunté un chemin de destruction - aux chasseurs de démons, et aussi aux Terriens (Earthbound).  Ces derniers sont au nombre de 666, invoqués au fil des siècles par des sorciers humains sans conscience ; ayant développé leur puissance avec le temps, ils sont aujourd'hui à la tête de cultes abominables voués à de sombres desseins. 

C'est dans ce monde sombre, où le Jugement Dernier semble de plus en plus immuable, que les joueurs vont plonger. 

Edited by Volto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...